Recherche


Qu’est-ce qu’une riposte créative ?

Le concept de "riposte créative" a été créé par Christophe Dejours, fondateur de la psychodynamique du travail. Il signifie le dépassement de la mobilisation de stratégies de défense face à une situation déstabilisante. Les stratégies de défense permettent de faire face, de tenir, mais ne règlent pas l'origine du problème. Elles ont donc un coût pour l'individu. Je peux inhiber, fuir, prendre des médicaments... mais ce n’est pas sans un prix à payer, notamment pour ma santé. La crise fait partie de ces éléments perturbateurs pour les individus, les collectifs, les organisations, les citoyens... et des stratégies de défense se sont mises en place : le confinement par exemple. On constate le coût en matière économique et sociale voire psychologique. La riposte créative vise à se confronter au problème et à faire émerger des solutions qui créent du pouvoir d'agir. L’espace Riposte créative territoriale par sa simplicité d’accès, son ouverture large aux acteurs territoriaux et l’interactivité qui s’y déploie pas à pas, encourage la mobilisation du pouvoir d’agir –partages, initiatives, « « collaborathons », groupes de travail. En cela il est « capacitant 1» et il a vocation à favoriser avec les acteurs territoriaux, l’émergence de territoires eux-mêmes capacitants. Les connecteurs-recherche entre praticiens, chercheurs et CNFPT ont vocation à y contribuer également.

Un environnement, une organisation, un éco-système sont dits capacitants lorsqu’ils permettent de dépasser, d’une part, la logique « ressourciste » (mettre seulement à disposition des ressources : par exemple pédagogique) et, d’autre part, la logique « délégataire » (rendre responsable l’individu sur ses résultats et les moyens mobilisés pour y parvenir : l’employabilité par exemple). Pour devenir capacitants, ces organisation où ces environnement doivent proposer des facteurs de conversion (les conditions et les moyens : par exemple offrir l’opportunité de se confronter à de nouvelles situations de travail, prendre des initiatives…) pour transformer les dispositions et les ressources (internes ou externes) des individus en pouvoirs d’agir, pouvoir d’apprendre, c’est-à-dire accroître leur puissance d’exister.
Cette conception est inspirée des travaux de l’économiste indien Armatya Sen.

Quelques ressources

Un entretien de Bruno Latour , philosophe et sociologue, à l’occasion de l’université de l’innovation publique organisée par le CNFPT en Juillet 2019 (cet entretien porte sur l’enjeu de la réappropriation des territoires comme terrains de vie).

Un entretien de Monique Castillo , philosophe, à l’occasion de l’université de l’innovation publique organisée par le CNFPT en Juillet 2019 (cet entretien porte sur les racines philosophique de la capacitance des territoires).

Une interview de Christian Batal , Président du Groupe Interface à l’occasion d’un hommage rendu à Monique Castillo, au CNFPT en novembre 2020 (cette interview rend compte de la notion de capabilité et d’organisation capacitante)

Une interview de Stéphane Rozès , Enseignant à Sciences Po et HEC, Président de CAP, à l’occasion d’un hommage rendu à Monique Castillo, au CNFPT en novembre 2020 (cette interview explicite l’importance de s’interroger sur l’esprit des lieux d’un territoire et donc son imaginaire)