Cercle

Arpentage / lectures collaboratives



Référents du cercle

Nom du Référent-facilitateur : Antonia RUFFIN
Nom du second lien : Thierry AMBROSINI

Pour toute question : antonia.ruffin.pro [at] gmail.com

Intentions d’apprentissage

Ménager des temps de réflexion et de prise de recul au service des transformations publiques.

Pour cela :
  • S'approprier collectivement et de manière critique des écrits en sciences humaines
  • Se rendre ces écrits, à première vue compliqués, accessibles grâce à l'intelligence collective
  • Désacraliser le livre comme support de connaissance
  • Expérimenter la coopération dans la construction de savoirs
  • Créer une culture commune autour des thématiques des Transitions
  • Alimenter une veille scientifique collective

Lectures

Partagez nous vos envies ici

Public

Ouvert à toutes et tous. Inscription libre à chaque atelier.

Méthodologie retenue pour le cercle

L'Arpentage, une astucieuse méthode de lecture inventée dans le milieu ouvrier, reprise plus tard en Education populaire. Elle vise la découverte et l'appropriation critique d'ouvrages en appui sur le collectif.

Le choix des lectures est réalisé en co-construction avec la communauté Riposte créative, le CNFPT et les contributeurs des cercles d'apprentissage. Une première feuille de route de lecture pourra être définie en amont, mais pourra évoluer au fil du temps afin de rester ouvert à l'émergence. Des liens avec les explorations au sein des cercles d'apprentissage pourront être faits.

Exemple d'ouvrages (issus d'un sondage auprès de participant.e.s potentiels) : Isabelle Delanoy "L'économie symbiotique - Régénérer la planète, l'économie, la société", Bruno Latour "Où suis-je ?", Harmut Rosa, Résonance "Une sociologie de la relation au monde", Carine Dartiguepeyrou "L’innovation publique - Repères et retour d'expérience en territoire", dossiers de la FING ou 27e région...

Description détaillée du dispositif pédagogique

Les participants arrivent à l'atelier sans avoir lu le texte. Aucune connaissance du sujet, encore moins de l'ouvrage, n'est requise au préalable.

L'atelier se déroule de la façon suivante :

1. Présentation
- l'Arpentage kesaco
- modalités de fonctionnement
- répartiton des rôles : prise de note (2 personnes)
2. Tour de table ludique
- Prénom
- Brise glace
3. Répartition des lectures
- Le livre est découpé en autant de partie que de participants. S'il est trop long, pour le temps imparti, une sélection de passages pourra être proposée.
- Sur le temps de l'atelier, chacun.e lit une de ces parties, guidé par quelques points dattention (qui peuvent changer d'un atelier à l'autre).
Exemples de points d'attention : une chose qui m'a surpris.e, les questions que cela me pose, un point de désaccord, un souvenir personnel que cela me fait remonter...
4. Mises en commun des découvertes.
- L'équité entre les participants est primordiale (il n'y a pas de sachant). Un temps identique est accordé à chacun.e pour ce partage (ex : 5 minutes) et il n'y a pas de mise en débat à ce stade. La parole de chacun.e sur son passage est considérée comme légitime.
- Un temps de dévidoir peut être proposé, pour poser le ressenti à chaud, les premières impressions, etc.
5. Mise en débat
6. Synthèse par chacun.e de "ses pépites"
- ces pépites sont inscrites sur le pad
- elles figurent de conclusion

Au fil des ateliers, d'ancien.ne participant.e.s volontaires pourront co-animer afin de développer de l'autonomie dans la pratique de cette méthode.

Date de démarrage prévue et communication

Fréquence : 1 à 2 fois par mois maximum
Durée : 2h
Propositions : 1 vendredi toutes les 3 semaines, de 11h à 13h

Besoins particuliers

Les participants doivent se procurer l'ouvrage par eux ou elles mêmes.

Conditions de réussite/risques

- La bonne gestion du timing de l'atelier sans frustration des participant.es (les 2h passent vite)
- Trouver les modalités idoines pour garder des traces sans alourdir le déroulé de l'atelier

Témoignages

“Avec l’arpentage, on extrait le ‘jus’ du livre”
‘J’ai apprécié vraiment le fait de lire avec une intention, celle de partager”
“La méthode permet de multiplier les sources d’apprentissage : lire, entendre, écrire, discuter…”
“Même à distance, beaucoup d’émotion passe. Pour se connecter à l’autre et au livre, on se connecte d’abord à soi avec l’arpentage”
“Au cours de l’atelier je suis passée de l’ardu (un texte difficile) au doux des échanges et du sens qui se révélait.”
"Je me suis senti moins seul face au sujet du livre qui me foutait le cafard"