Docteur Omolade ALAO, responsable de pôle PMI Santé, Direction territoriale de Prévention et d'Action sociale du Valenciennois, Département du Nord Réflexions partagées avec les docteurs Bénédicte Requin et Anne Huc, responsables PMI (Protection maternelle et infantile) au département du Nord

Eléments de réflexion/ Prévention et Crise sanitaire

  • Mobilisation des services et moyens pour la gestion de la crise : Dans cas le cadre de la pandémie COVID 19 : service réanimation, urgences, service hospitalier, transports médicaux …
  • Action mise en œuvre pour gestion de la crise en regard de la population : réponse pour la pandémie COVID = CONFINEMENT
Ces deux éléments ont entrainé une désorganisation des systèmes sanitaires non concernés par la pandémie :
  • Pour les services sanitaires en deuxième ligne, nécessitée de définir un plan de continuité d’activité (fait pour les services PMI du Nord dès le 16 mars) qui décline les missions prioritaires maintenues en tenant compte du confinement.
  • Ces PCA s’adaptent en fonction de l’évolution de crise sanitaire, cela nécessite réévaluation et adaptation.

Dans ce cadre de fonctionnement « dégradé », afin d’ « Agir localement pour la santé des populations » : Nécessité de partager les PCA de l’ensemble des acteurs (maternité, municipalités, CAMSP, centre maternel, médecins libéraux, pédopsychiatrie, officines de pharmacie, service néonatalogie, sages-femmes libérales..)

Au niveau territorial, cet échange est fait en fonction du réseau construit. Cependant par exemple, information du PCA PMI envoyée aux maternités mais aucun retour sur leur propre fonctionnement. Pour les centres de planification, sollicitation un par un pour avoir l’information. Difficultés d’échange avec les libéraux, au cas par cas en fonction là aussi du réseau personnel.

Réflexion

  • Concevoir la création d’une plateforme par territoire pour permettre de déposer les différents fonctionnements dans le cadre d’une crise sanitaire, accessible et alimenté par tous.
(Exemple de la coordinatrice du CLSM qui a partiellement assuré ce rôle dans le champ de la santé mentale et les violences faites aux femmes.)

Prévention

La prévention est portée sur un territoire par différents acteurs, un seul service ne contribue pas seul à l’ensemble des mesures possibles pour la prévention, d’où la nécessité :
- d’un maillage de complémentarités.
Dans la situation actuelle, les conditions de soutien par exemple à la parentalité se sont dégradées, puisqu’un certain nombre de ressources sont mises en « veille » : intervention TISF annulées ou très restreintes, EAJE fermés : plus d’accueil d’éveil, écoles fermées, donc plus de BSEM… Idem pour prise en charge CAMSP, addictions… Quel impact sur la santé des enfants ? sur la santé des parents ?
- d’une attention à la population
Recherche de plus-value dans la prise en charge, surtout de garder un contact avec les gens malgré les limites de la technologie.
- D’une attention au personnel
Accompagner les équipes dans leur capacité d’adaptation : dépasser les peurs et en même temps minimiser les risques